la halle en devenir

Au lendemain des élections municipales, les Associations sont prêtes à élargir le cercle des participants et reprendre les travaux avec la nouvelle équipe municipale, afin de mener à bien la transformation du Marché en Halle des Douves, “équipement municipal ouvert aux associations du quartier”.
 
Voici donc une belle image de ce que pourrait être le Marché des Douves dans notre projet collectif idéal. La nouvelle fonction de “Maison des Associations” qui lui serait dévolue, correspond à un réel besoin dans un quartier riche en cultures et au tissu associatif extrêmement dynamique.


Un lieu convivial ouvert à tous
 
La Maison des associations se situe dans le sud du Bordeaux historique où la tradition du mélange de populations perdure depuis plusieurs siècles. Ces différentes cultures, fortement représentée dans le quartier, sont  une richesse propice à la créativité qu'il faut valoriser dans le sens du partage, de la vie en bonne intelligence, de l’épanouissement des personnes dans le respect du droit à la différence.
 
La programmation du lieu doit être le reflet de cette spécificité. Ainsi priorité sera donnée aux initiatives  locales et à la mutualisation inter-associatives sur des projets communs mettant en valeur le dynamisme du quartier.
En revanche, la Maison des associations s'interdit tout lien direct ou appartenance à un parti qu'il soit politique ou religieux.
Conçu de manière respectueuse de l’environnement, dans un dynamique de solidarité et de lien social, c’est un outil de développement durable,  lieu francophone au service du culturel international.
 
La polyvalence de l'espace, le nombre important d'associations concernées, l'enthousiasme des acteurs du quartier… sont les garanties du succès du Marché des Douves dans ses nouvelles fonctions.
 
 
Un lieu polyvalent
aux usages diversifiés
 
La métamorphose du Marché des Douves doit permettre d'accueillir le plus d'usages possible :
 
            - activités culturelles : expositions, spectacles (théâtre, danse, musique...), cinéma, festivals...
 
            - activités sportives et ludiques : arts martiaux, sports de cible ou de combat, ping pong, bricolages, jeux de société...
 
            - autres activités : rencontres, colloques, formations, petits salons, fêtes...
 
Elle doit donc être aménagée en conséquence avec a minima :
 
-                                              un espace de rencontres de type “cafétéria” ouvert et animé en permanence
 
-                                              des espaces partagés pour des réunions, formations, ateliers d'activités diverses
 
-                                              la nef centrale pour des spectacles, des moments partagés, des compétitions...
-                                               
-                                              une médiathèque orale, sonore et visuelle du quartier, un espace cyber (“une maison... dotée d'un pôle internet et d'un accès wi-fi”)
-                                               
-                                              un espace traiteur, des sanitaires, des lieux de rangements pour les associations adhérentes...


Il n’y a pas d’association sédentaire dans le lieu, à l’exception de la structure qui le gère. Ce peut être un endroit de résidence temporaire, mais pas permanent.